En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

Le hurdleur bruxellois, Damien Broothaerts, reprenait l’entrainement ce week-end. Avec sa blessure aux ishios qui l’a écarté des pistes cet été, durant 6semaines, l’athlète du BA-Excelsior a connu une saison 2010 assez décevante. Après un repos bien méritéLe bruxellois a une énorme motivation pour 2011 et espère briller à la fois au niveau européen et mondial. Interviewons-le.

 

Brussels Athletics : La saison passée, tu a eu une année assez mouvementée avec des hauts et des bas.
Quels sont tes sentiments pour cette année?

Damien Broothaerts : La saison 2009-2010 fut une année avec des hauts et des bas. Fin, décembre 2009, j’ai participé à un stage d’entrainement chez Brooks Johnson (Coach de David Oliver et Novlene Williams) où j’ai beaucoup appris d’un point de vue sportif et personnel. J’ai bien amélioré ma technique et ainsi je me sentais plus rapide sur le sprint pur. J'ai eu un parcours régulier en indoor avec une demi-finale et une meilleure performance personnelle lors des Championnats du Monde en salle de Doha. Bien que la saison indoor ne soit pas une fin en soi, j'ai eu le sentiment qu’il y avait un coup à jouer. La saison estivale a donc été entièrement consacrée aux Championnats d'Europe de Barcelone. Malheureusement une blessure m’a contraint à revoir mes ambitions à la baisse.A mon retour, le 8 aout au Brussels Grand Prix, j’ai égalé mon meilleur chrono de la saison mais j’avais quand même un gout de trop peu.Même si 2010 m’a rendu plus fort mentalement, sur le plan sportif, c’est une année à oublier au plus vite.

Brussels Athletics: Allons plus loin dans la blessure qui t’as écarté des pistes durant une grande partie de la saison d’été.Quelle était la nature exacte de cette blessure?

Il s’agissait d’une déchirure d’environ 4cm de l’insertion de l’ishio jambier et du genou, que je me suis occasionné lors du tout dernier entrainement de mon stage. Bien qu’il s’agisse de ma première grosse blessure depuis près de 10 ans, j’ai su revenir en forme rapidement. J'ai eu six semaines d’arrêt et je puis j’ai renchainé les compétitions. Ces six semaines ont été une période difficile, mais j'ai beaucoup appris et je suis devenu plus fort. Je pense que rien n'est acquis et j’apprécie encore plus les choses à leurs justes valeurs.

 

Brussels Athletics: samedi prochain tu reprendras ta séance d'entraînement dans un groupe un peu différent.
Quels sont les changements majeurs ?

Damien: Bien que j’ai systématiquement progressé ces dernières années à la fois en salle et à l’extérieure malgré l'absence de structure et la dynamique de groupe, j’espère qu’avec Juan Da Silva qui reprend son rôle d’entraineur principal et l'étroite collaboration avec Jonathan Nsenga, mon entraîneur actuel, cela apportera une valeur ajoutée à toute l'équipe. Dans le passé, j'ai déjà travaillé avec Da Silva et je le vois encore comme l'un des meilleurs entraîneurs de haies de Belgique. Le nombre d’entrainements montera à 8 par semaine avec un équilibre parfait entre la qualité et la quantité. Toujours dans le groupe : Anthony Ferro, Jean-Marie Louis Adrien Deghelt sont des camarades d'entraînement idéal pour le sprint et dans les haies pour constamment pousser mes limites Du trio, seul Adrien fera partie du groupe d’entrainement. En plus de ces athlètes, des talents de premier plan comme Anne Zagre Bruxelles (haies) et Cynthia Bolingova (sprint) intègrent notre groupe quelques fois par semaine. Faire partie d'un groupe où tout le monde partage les mêmes ambitions, crée une excellente atmosphère pour tout le monde. Je suis né motivé et j’ai vraiment hâte de partager mon expérience avec de nouveaux talents.

 

Brussels Athletics: 2011 inclura les Championnats du monde en plein air à Daegu certainement une année très chargée. Quels sont vos principaux objectifs?

Damien : Le principal est de se préserver des blessures.  Si j’y arrive, je serais certainement capable de belles choses. Pour 2011, j'ai trois objectifs : le premier rendez-vous majeurs sera à Bercy pour les Championnats d’Europe en salle, où j’espère faire mieux que ma septième place, il y a deux ans à Turin. Deuxième objectif, en juillet, il y a les Jeux Mondiaux Militaires, à Rio de Janeiro. J'ai été athlète professionnel de la défense durant 6 années et j’aimerais leur prouver ma reconnaissance pour les années de confiance qu’ils m’ont accordées en réalisant une bonne performance. La concurrence sera rude mais je suis très motivé. De toute évidence, le championnat du Monde de Daegu, à la fin août, est l’objectif majeur. J’aimerais bien sûr me qualifier pour les Jeux Olympique de Londres en 2012. En ce qui concerne les chronos, je suis très ambitieux, je dois toujours viser plus haut sans me mettre trop de pression. Si tout va bien, je serai prêt pour frapper un grand coup et m’attaquer au record de Belgique du 60m haies détenu par mon entraineur Jonathan Nsenga

 

Le Brussels Athletics souhaite à Damien beaucoup de succès pour le futur

 

Aller au haut