En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites


Il est bien connu que l’athlétisme est la mère de tous les sports. Apprendre à courir sauter et lancer enrichit le bagage moteur de ses pratiquants. Apprendre à poser des appuis solides au sol sera profitable pour n’importe quel sport ! 
A l’instar nos bobsleigheuses olympiques qui viennent de notre sport, nous tenions à vous présenter le parcours atypique d’un ex athlète bruxellois ayant connu une reconversion plutôt réussie ! 

Djihed Naga vient de participer aux championnats d’Europe senior d’haltérophilie. Ce nom vous est il familier ? Pour nous oui, car ce petit bonhomme d’1m70 faisait encore de l’athlé à l’Excelsior jusqu’en 2011.


« J’ai commencé en cadet où je faisais d’abord de la perche avec monsieur Houben, puis du sprint (11.41) et de la longueur (6m95).
Ma dernière compétition date de 2011 avec le titre national en interclubs. Depuis lors je me suis spécialisé en haltéro avec pour objectif d’atteindre le niveau international ». Paris réussi depuis cette participation !  « Je suis venu à cette épreuve de force via JM Garin avec qui je m’entrainais en longueur. Il m’y a initié avec Philippe DePauw dans le but de sauter plus loin. J’y ai pris gout et j’ai combiné quelques temps les 2 disciplines. En halterophilie, ma taille devient un avantage vu qu’il y a des catégories de poids. Ce qui n’était pas le cas en athlé, où les sauteurs sont plutôt grands ! Pourtant dans ma catégorie de moins de 69kg…je suis un peu trop grand, quelle histoire ! Et dire que je ne pesais que 61kg quand j’étais athlète. 
C’est d’ailleurs une des grosses différences avec l’athlé cette gestion du poids. Ici aux Europe j’ai du perdre du poids en peut de temps et ça te coute de l’énergie pour la compétition. Je dois encore apprendre à gérer cela au mieux
».


« Les entrainements sont différents qu’en athlé même si les qualités physiques sont similaires qu’en sprint. Il faut beaucoup répéter à des intensités très élevés pour progresser. En un mouvement tu dois exprimer un maximum de puissance.
Je suis persuadé que ça aiderai beaucoup les athlètes d’en faire régulièrement. Ça procure une puissance phénoménale à l’impulsion dans un saut ou en sortant des bloques de départ. Je ne peux que conseiller aux athlètes de s’y exercer souvent, progression garantie sur la piste !  Je fais toujours aussi un peu de pliométrie, mais de manière plus spécifique à mon sport
(cfr video) . Les sauts en athlé m’ont bien aidé dans ce domaine ».

« Je ne cours plus pour l’instant, mais sincèrement, je pense que je serais devenu monstrueux sur 60m grâce à la puissance acquise en haltero. Par contre sur 100m, ça devient long et le manque de spécifique se paierait cash". 

"En saut en longueur sans élan, je faisais à l’époque 2m70, désormais je saute plus de 3m. Je le dois surement à mes 200kg en squat complet (pour 90 à l’époque) »

As-tu l’impression que l’athlé t’aide dans ta pratique de l’haltero ?
« Certainement. Il y a cette concentration similaire, puis le choix de la barre est comparable au saut à la perche. Dans les 2 cas, il faut bien choisir sa barre (hauteur ou en poids) et il n’y a que 3 essais dans chaque mouvement pour claquer une perf (arraché et épaulé)!

Je dois bien avoué que l’athlé me manque un peu, surtout de pouvoir s’entrainer à l’extérieur. Les sports de force sont toujours en salle et c’est frustrant quand il fait beau ! Mais au moins on a l’assurance de pouvoir tout le temps s’entrainer. Après ma carrière de haut niveau, ça me plairait de regouter aux sensations de légèreté que procure la course. Pour l’instant l’haltérophilie me plait énormément et j’ai encore beaucoup d’objectifs à atteindre comme les mondiaux ! »


« Mon coach Daniel Nsegna connaît bien l’athlé aussi. Il vient du Cameroun où il s’est occupé notamment de la championne olympique du triple Françoise Mbango. Au Cameroun, l’haltéro est populaire, malheureusement pas trop chez nous. Daniel m’apporte énormément et fait avancer ce sport dans notre pays ».

Djihed estime qu’un bon sprinteur devrait être capable de soulever 3x son poids de corps en arraché et 20kg de plus en épaulé. A titre de comparaison, il soulève dans l’ordre 125 et 145kg, soit il arrache 57kg de plus que son poids de corps ! Avec ça, il y aurait de quoi arracher aussi du tartan…

Pour suivre son parcours : son site personnel et celui de son club à Bruxelles

FX

A l’issue de la saison indoor, c’est Jérôme Kahia / CSF qui mène le bal du challenge Brussels Athletics . Il doit sa position de leader à ses victoires aux championnats nationaux et LBFA sur 1500m, ce qui lui a permis d’empocher le maximum de points. Arnaud Ghislain / RESC et Emmanuel Lejeune / RESC complètent un podium trusté totalement par des (demi) fondeurs. Agnès Laurent / RESC occupe la 4è place et est la première fille de ce ranking.


Pour rappel, il faudra participer à 3 organisations bruxelloises outdoor pour pouvoir être classé. Les prochains points seront distribués aux championnats de Bruxelles, LBFA, Belgique et d’Europe ! Pour compléter cela, le saison best de chaque athlète interviendra également notablement dans le calcul final!
Les 25 meilleurs bruxellois se partageront 15.000€ et seront récompensés en fin de saison. Ce soutien financier permettra aux athlètes de contribuer à financer leurs préparations pour 2015 !

Retrouvez le règlement complet ici

1 Kahia Jérôme    CSF    933
2 Ghislain Arnaud    RESC    875
2 Lejeune Emmanuel    RESC    875
4 Laurent Agnes    RESC    758
4 Vandecapelle Mattijs    RESC    758
6 Muaka Chamberry    WS    700
7 Orcel Claire    CSF    653
7 Quirin Margaux    RESC    653
9 Broothaerts Damien    RESC    525
9 Foulon Didier    RESC    525
11 Diwani Alison    RCB    420
11 Gets Florent    RESC    420
11 Nsomwe Didrick    RCB    420
11 Vandermosten Jessica    WS    420
15 Tarik Jamli    WS    385
15 Van Der Veken Cindy    RESC    385
17 Mohssine Ennamir    WS    350
18 Gadeyne Laurence    WS    315
18 Jacobs Charlotte    RCB    315
20 Maingain François    WS    250
21 Moniquet Céline    IAAC    245
22 Lins Sebastien    RESC    233
22 Onana Linda    RCB    233
22 Soughou Yassine    RCAS    233
22 Xhonneux Frédéric    RESC    233
26 Ammar Khodja Brahim    RESC    210
27 Guillaume Jonathan    RESC    175
27 Lozano Alejandro    RCB    175
27 Merveille Benjamin    CSF    175
27 Vandesype Chloe    RESC    175
27 Yagoubi Mohammed    RCAS    175
32 Caluwe Arnaud    RESC    140
32 Demeyer Virginie    DACM    140
32 Klai Anissa    RESC    140
35 Adam benedicte    RESC    105
36 Denisty Danielle    WS    81
36 Douley Antoine    WS    81
36 Loris Lionel    CSF    81

FX

Le Brussels Athletics a été actif ces derniers temps sur différentes activités de promotion de l’athlétisme.

Mission olympic regroupait pas moins de 1000 enfants en 3 jours sur le plateau du Heysel. Une quarantaine d’activités sportives et ludiques furent proposées aux élèves de 1ère secondaire. L’athlétisme y a bien été mis à l’honneur avec pas moins de 7 ateliers de courses, sauts et lancers.  Une compétition de relais 4X100m qui a mis « le feu aux tribunes » ponctuait cette belle journée. En plus de cela, le Brussels Athletics organisait aussi un « challenge athletics ». Ce dernier évènement consiste en un triathlon (50m – saut en longueur et lancer arrière de médecine balle) qui nous tient particulièrement à cœur. En effet, nous offrons à cette occasion aux élèves la possibilité d’évaluer leurs niveaux en fonction d’une table de cotation adaptée. Soit ils établissent des performances en bronze, en argent, en or ou carrément olympique ! Sur les 300 jeunes que nous avons testés, 24 ont réussi une performance remarquable (olympique). Parmi ceux-ci, la moitié ne pratique pas d’athlétisme en club…ou du moins pas encore. En effet, en accord avec la LBFA et la VAL, ces élèves recevront une invitation accompagnée d’une réduction pour pouvoir s’inscrire dans n’importe quel club en Belgique. Peut être que d’ici peu, un talent viendra toquer à votre porte. Réservez-lui bon accueil !


Le BA a également initié à l’athlé 2 écoles bruxelloises (au stade Roi Baudouin et à Molenbeek).
Environs 340 élèves au total ont pu fouler une piste d’athlé, conseillés par des moniteurs bruxellois venus des différents clubs de la région.

La première école désirait une prise de résultats, tandis que la 2ème a découvert les différentes épreuves sous forme d’initiation et de quelques exposés sur l’alimentation et la sensibilisation au dopage. Ils ont également eu droit à une démonstration au saut à la perche donnée par le décathlonien Frédéric Xhonneux et commentée par un autre décathlonien François Gourmet

Si vous désirez aussi vivre une journée d’athlétisme avec votre école bruxelloise, n’hésitez pas à nous contacter. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous remercions aussi les volontaires qui ont œuvré avec brio à la réussite de ces journées !

Notre meilleure équipe belge a terminé 8è de la coupe d’Europe des clubs à Amsterdam. Les bruxellois ont affronté de solides équipes européennes en laissant 2 nations derrière, à savoir le Luxembourg et l’Irlande. La victoire dans cette 2ème division est revenue aux danois du Sparta AM. 

Déforcé par l’absence des leaders que sont Damien Broothaerts, Pierre Antoine Balhan, Corentin Campeneer et Antoine Gillet, l’équipe s’est battue au mieux avec ses propres armes. Avec ces 4 titulaires, l’Excelsior aurait pu se mêler à la lutte pour le podium…mais avouons aussi qu’il est probable qu’il manquait aussi des ténors dans les autres équipes.
On a donc pu se rendre compte que le niveau belge doit encore beaucoup progresser pour s’illustrer sur la scène continentale.  De manière générale, le niveau rencontré dans les concours est bien plus relevé qu’en Belgique. Point de vue course, ça ne court pas tellement plus vite en Europe!

Kim Ruell et Emmanuel Lejeune se sont offerts 2 victoires de prestige. Respectivement sur 1500 (3.51.55) et 5000m (14.36.11), ces 2 fondeurs ont gagné de manière très autoritaire et avec beaucoup de panache! 

Quelques jeunes juniors et même des scolaires ont eu l’occasion de prendre de l’expérience au niveau européen comme Arno Van hamme 11.25 au 100m (8è), Christopher Hoorens 12m71 au triple (9è) et Florian Tshitwenu au 4X100 (5e)

Les autres résultats

Les classements dans  courses furent assez bons, avec beaucoup de milieu de classement !
4è Brahim Ammarkhodja: 22.16 200m
5è 4X100m (Badji, Lins, Ammarkhodja,Tshitwenu)
5è Arnaud Froidmont 1.55.38 800m
5è Franky hernould 8.43.60 3000m
5è Arnaud Ghislain 53.26 400m haies
6è Sébastien Lins : 49.06 400m
6è Simon Petitjean 9.47 au 3000 stepple
8è Frédéric Xhonneux : 15.32 110haies
DSQ 4X400 (Badji, Vandecapelle,Froidmont Ammarkhodja)
Signalons que le vent était constamment de face, ce qui contrariait les athlètes en quête de performance


Les concours furent plus compliqués pour les bleus. En alignant des jeunes ou des décathloniens, la tâche devenait très compliquée pour ces athlètes de ramener plus de points.
6è Frédéric Xhonneux 1m90 hauteur
8è Mattijs Vandecapelle 6m30 longueur
8è Tom Bernard 48m10 marteau
8è Florent Gets 52m93 javelot
9è Mattijs Vandecapelle 4m00 perche
9è Jonathan Guillaume 13m28 poids
9è Daan Elsen 34m12 disque

Bref, participer à ce genre de compétitions collectives reste un plaisir énorme pour l’ensemble des participants et supporters présents. On regrettera toutefois la faible médiatisation de cette compétition internationale qui dans la réalité est la « Champions League » de l’athlétisme avec du haut niveau, mais…avec 40.000 spectateurs en moins dans le stade !

L’Excelsior participera à nouveau l’année prochaine, c'est le privilège de tous les cercles champions nationaux.  Rendez vous en 2015, en compagnie, nous l’espérons de l’équipe féminine du CABW.

les résultats photos Noémie Lins

FX

L’athlétisme est venu à la rencontre de la rue à l’occasion des Street 100m.
Le Brussels Athletics a collaboré à la réussite de ces évènements qui devront encore voir le jour prochainement pour quelques dates dans d’autres quartiers de la capitale.

Cette belle initiative de l’échevin des sports de la ville de Bruxelles Alain Courtois a permis à de nombreux jeunes et moins jeunes de s’initier au sprint et de s’évaluer sur la distance mythique qu’est le 100m. Chronométrés de manière très officielle, les participants auront eu également le privilège de fouler la rue à toute allure comme personne d’autre ! 

Il s’agissait là d’une magnifique promotion pour notre sport. Ce pourquoi le Brussels Athletics se devait d’être présent pour oeuvrer à cette manifestation. L’occasion était belle pour détecter des talents. Un jeune de 14ans  a d’ailleurs coupé la ligne en 11.94…et ce sans spikes, sans entrainement spécifique et sur le bitume ! On le retrouvera bientôt pour affronter les meilleurs sur la vraie piste du stade Roi Baudouin à l’occasion du mémorial Van Damme où une finale leur sera dédiée en avant programme.
Le record des rues est actuellement arrêté à 11.42 à Dansaert ! Qui dit mieux ?   

On vous tiendra au courant des prochaines dates. Sachez déjà qu’il y aura un week-end athlétisme à Bruxelles les bains les 2 et 3 aout. On y retrouvera d’ailleurs une manche de ce désormais fameux « Street 100m »

Sur la photo, on voit les duels entre Alain Courtois et Arnaud Ghislain ainsi que notre directeur Jean Halewyck battu pour la première fois par sa fille… (selon ses dires)


Retrouvez les photos et nouvelles sur le facebook du Street 100m

FX

Aller au haut