En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

Le Brussels Athletics et la LBFA vous proposent un week-end de formation animateur athlétisme le 15 et 16 novembre (samedi au stade Roi Baudouin et le dimanche à la Forestoise).

Vous y apprendrez les fondamentaux de l’athlétisme et les règles de base de prise en charge d’un groupe. Le but étant de vous former afin d’entrainer les enfants dans les écoles d’athlétisme.
Plus d’infos sur le programme et inscription sur le site de la LBFA.
Les cours seront dispensés par Frédéric Xhonneux (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) Il y aura de la théorie et surtout de la pratique, car "c'est en faisant que l'on comprend!"
Le nombre d’inscription est limité. Les participants recevront une attestation en fin de formation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FX


Bruxelles accueille en ce moment les délégations des participants aux « special olympics ». Ce sont de véritables jeux olympiques pour les personnes atteintes de déficiences intellectuelles. La cérémonie d’ouverture de cet évènement se déroulera samedi 13 septembre au palais 12 de Bruxelles. Ensuite les participants se rendront à Anvers pour y disputer les différentes compétitions.

Quelques communes de la capitale s’occupent d’une délégation. Berchem sainte Agathe a le plaisir d’accueillir le Lichtenstein et a eu la bonne idée de leur proposer une visite de notre stade national. Le Brussels Athletics a eu le privilège de proposer une petite séance d’athlétisme pour le plus grand plaisir des participants et du moniteur. 
La passion de ces sportifs et leur enthousiasme débordant sont des exemples à partager ! Ce reportage vidéo de TV Brussel vous permettra de vous en rendre compte.

N’hésitez pas à aller les encourager et à admirer le bonheur communicatif qu'ils dégagent dans leurs pratiques du sport ! Le crédo de de Coubertin « L’important est de participer » y prend tout son sens ! A méditer. 

Retrouvez ici plus d'infos sur cette compétition

FX

Quand l’athlé se pratique en équipe, le stade dégage directement un autre parfum. Une odeur de convivialité accompagnée d’effluves de bonne humeur y règne. Aspergé d’esprit d’équipe les championnats LBFA de relais emballent définitivement ses participants.

Liège avait le privilège d’organiser cet évènement motivant pour les athlètes.

Les bruxellois s’y sont d’ailleurs plutôt bien distingués.
Honneurs aux plus jeunes 
L’Excelsior remporte sa première médaille d’or grâce à ses pupilles filles (J.Nijs, C.Huygens, N.Merino et K.Lambert). Le Riaac en a fait de même chez les garçons avec une grosse avance sur les 2ème. Bravo à L.Mordue, I.Volcy, M.Greenslade et I. Diame pour leur enthousiasme et leur sacre. 

Ensuite, coup de tonner sur la piste de Naimette Xhovémont. Le quatuor explosif composé d’Eniola Taiwo , Peredjo Okeowo, Rene Nkiere et Amine Kasmi ont mis une claque au record de Belgique du 4X100 cadet. Avec un chrono supersonique de 44.36, ils envoient aux oubliettes l’ancien record avec 6 10ème d’avance ! Cette jeune équipe de l’Excelsior a confirmé en finale avec un temps tout aussi canon de 44.44 . Retrouvez la video de cette course sur ce lien (et bien d'autres)

Le White Star a dominé le 4X800m de main de maitre en 8.01.05 avec A.Douley, E.Campbell, J.Gillet et Tarich Jamli. 

L’Excelsior remporte encore 2 tires sur 4X100 et 4X400 chez les hommes.
Suite à la disqualification du CRAC, A. Caluwé, B.Ammar, S.Lins et C.Puku décroche l’or sur tapis vert en 42.67, tandis que F.Xhonneux , G.Nijs, A.Froidmont et S.Lins ont relégué leurs dauphins à plus de 6 secondes (3.18.20)!

Enfin soulignons encore les autres podiums des équipes  l’Excelsior qui prennent l’argent au 4X400filles, le bronze en 4X800 cadets garçons, en 4X100 TC filles et en 4X200 TC H.


Bravo aux clubs ayant alignés des équipes comme le Riaac, l’Excelsior, le White star et le Racing club de Bruxelles. Nous ne pouvons qu’encourager les autres cercles à venir participer à cet engouement collectif pour notre sport ! Prochain rendez-vous collectif le 13/9 pour le match inter province cad/sco à Mouscron et le 21/9 à Jambes pour les nationaux de relais.   Les résultats


Signalons aussi la victoire de prestige des scolaires de l’Excelsior au 4X100m en avant programme du mémorial Van damme

.

Avez déjà entendu parler d’icosathon ? Alors que pratiquement personne n’en connaît la signification, 2 bruxellois viennent  pourtant de « donner leur vie » pour arriver au bout de cette compétition d’ultra-épreuves-combinées !

Prenez toutes les épreuves qui s’organisent sur la piste et réalisez-les en 2 jours ! C’est le menu que Jean François Vanwelde / RSCA et Serge Wingers / CSF se sont octroyé ce week-end ! Ils ont participé aux championnats d’Europe Open d’icosathlon ou double décathlon en Italie à Lodi.

Soit une avalanche plutôt indigeste de 20 épreuves à enchainer. Jugez du peu ;
J1 : 100m-longueur-200haies-poids-5000-800-hauteur-400m-marteau et 3000steeple
J2 : 110haies – disque- 200m – perche-3000m-400haies- javelot-1500m-triple et 10.000m

Retour sur ces 20 travaux qu’Hercules lui-même n’aurait pas fait !

Serge Wingers décroche une médaille d’argent dans sa catégorie master +35ans : « Ce fut une expérience géniale. Malheureusement, durant le 400m j’ai eu une crampe au mollet. J’ai eu probablement une légère déchirure. Mais après avoir fait tout ce déplacement pour venir ici, je ne pouvais pas abandonner comme ça ! J’ai mordu sur ma chique en courant sur une jambe et demie pour toutes les autres épreuves. Heureusement que pour le steeple, on peut prendre appui avec ces mains sur les obstacles, sinon c’eut été impossible tellement mon mollet était dur comme de la pierre. Pour le reste, j’ai dosé comme j’ai pu. Je voulais prouver à mes détracteurs que je pouvais aller jusqu’au bout des 20 épreuves et je suis donc fier de cet accomplissement…mais que ce fut dur » !

Pas de bobos pour Jean François Vanwelde qui termine avec 3741points, mais beaucoup de fatigues et surtout des courbatures mémorables au lendemain. « Ce n’est pas évident de gérer ces efforts pour pouvoir tenir jusqu’au bout. Courir un 800m après un 5000m n’est pas chose aisée! De plus, on avait droit qu’à 6 essais dans les sauts verticaux, une des raisons de mon 0 en perche. Malgré cela, je suis satisfait de mes performances et surtout ravi d’avoir découvert une organisation internationale avec des participants étrangers. Par contre j’ai du mal à marcher normalement à présent ! Toutefois les souvenirs sont plus forts que mes douleurs aux jambes. » 

Ils s’accordent tous les 2 sur l’ambiance conviviale et d’entraide régnante durant ces 2 jours au point qu’initialement cette expérience devait être un « one shot »…mais tout 2 songent déjà aux championnats du monde 2015 en Estonie !

Cette épreuve est destinées aux mordus de l’athlé. Serge et JF le sont à n’en point douter ! JF : «  Il m’est déjà arrivé d’en faire 11 aux championnats de Bruxelles, donc je me devais de faire un jour un icosathlon ».  Respect à eux pour cette exemple de persévérance et de passion! 

Retrouvez les résultats ici.

Ce plat ultra copieux sera aussi au menu de 2 autres bruxellois ce week-end à Delft, à savoir Grégory Vervloet et Frédéric Xhonneux. Il y a encore moyen de s’inscrire si certains veulent relever ce défi

FX

Les sauts féminins se portent plutôt bien à Bruxelles. Camille Laus / WS et Margaux Quirin / RESC sont de véritables espoirs respectivement en longueur et perche, tandis que Linda Onana / RCB domine la discipline en Belgique déjà depuis quelques année. Le Brussels Atlhetics rebondit sur l’occasion pour vous proposer l’interview de la protégée de Jean Pecher, à savoir la camerounaise Linda Onana.   

Quel regard porte tu sur ta saison avec un record en longueur et triple, c’est pas mal non ?
Ma saison pourrait effectivement être résumée à ça. Cependant je pense que je ferais le tour de ma saison en pointant du doigt les périodes de blessures, sources de frustrations qui empêchent l'assiduité aux entraînements. Ensuite, un regain de confiance grâce premièrement à mon nouveau record au Triple Saut - 13.37m - à peine de retour sur le sautoir, et deuxièmement celui en Longueur - 6.11m. Et enfin, ma participation aux championnats d'Afrique (Marrakech 2014).

Comment se sont passés ces championnats d’Afrique ?
Plutôt bien, même si l'acclimatation n'était pas tout à fait au top. Pour moi en tout cas, ces championnats marquent un relèvement de tête sur le plan international et en sélection nationale. J'ai terminé 4e avec 13.25m, pas satisfaisant quand on se rend compte qu’on est au pied du podium sans y accéder, mais plutôt encourageant pour les échéances à venir !

Es tu soutenue par la fédération camerounaise ?

Pour ce qui est de la fédération Camerounaise d'Athlétisme, elle soutient ses athlètes à sa façon mais elle peut mieux faire.

As-tu déjà pu rencontrer ta compatriote championne olympique Mbango ? Elle t’inspire à sauter ?
J'ai connu Françoise Mbango au Cameroun. A cette époque là, je faisais encore du saut en hauteur. Nous n'avons pas encore eu l'occasion d'échanger sur la pratique de la discipline mais je pense que ça se fera très bientôt, histoire de recueillir quelques conseils.
Et pour le petit "scoop", Françoise aussi a commencé l'athlétisme en pratiquant le saut en hauteur avant de se réorienter vers le Triple Saut.
Je ne sais pas si elle est une source d'inspiration pour moi mais je dirais plutôt une source de motivation. Statistiquement, tout laisse penser que le Cameroun est un pays de triple-sauteurs quand on voit Françoise Mbango et Teddy Tamgho (originaire du Cameroun) qui sont des références en Triple Saut mondial.

Comment se passent tes entrainements ? As-tu des bonnes conditions d’entrainement aux 3 tilleuls et qu’avez-vous fait durant la
longue indisponibilité du stade suite aux travaux ?
Mes entraînements se passent super bien au RCB. Nous avons le matériel adéquat au Triple Saut. Notamment le nouveau sautoir et les plinth. Nous avons au moins une douzaine de plinth de différentes hauteurs. Nous en avons autant parce qu'ils sont indispensables dans le travail des bonds (l’essence même du triple)
Pendant la période de travaux sur la piste, on a du adapter le travail mais nous avions un terrain de football sur lequel on pouvait s’entraîner. C'était juste embêtant pour le transport du matériel.

Que fais tu comme travail activité à coté ?
En dehors de l'athlétisme, je suis éducatrice spécialisée. Cela fait presque 1an et demi que je suis diplômée. Actuellement je travaille au Parallèle (Maison de quartier et Maison des jeunes d’Auderghem) et il m'est déjà arrivé une fois d'emmener des enfants découvrir l'athlétisme.

Tes objectifs ?
Mes objectifs sportifs futurs... Mystère! Je compte me surpasser. On va dire ça comme ça.

Quel est l’intention technique la plus importante pour bien sauter ?
Alors... pour effecteur un bon saut, il faudrait, lors du cloche pied, parvenir à avoir un bon angle d'amplitude et d'ouverture.

Le triple saut est relativement peu pratiqué en Belgique. Que faire pour médiatiser davantage cette épreuve et attirer les athlètes à le pratiquer ?

C'est vraiment dommage que le Triple Saut ne soit pas très pratiqué en Belgique. Je pense qu'un réel travail de sensibilisation devrait être fait à ce niveau. Amener les jeunes à découvrir la discipline avec ceux qui la pratique déjà pourrait être une forme de motivation. Ce n'est pourtant pas si compliqué une fois qu'on a compris comment ça marche.
Pour le médiatiser, il faudrait aussi certainement inviter des athlètes ayant un bon niveau, afin de prendre part aux différentes compétitions organisées en Belgique et mettre le concours dans le programme international des compétitions...   NDR A bon entendeur, salut !

Vous pouvez suivre l’évolution de sa carrière sur sa page Facebook athlète.

Aller au haut