En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

IMAGE 2019 01 24 01

Ce 24 janvier 2019 est une date importante. C’est la Journée Internationale du sport féminin !

Née en 2014 sous l’impulsion du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), elle vise à sensibiliser sur la faible médiatisation du sport au féminin. Depuis sa création, cette manifestation semble avoir porté ses fruits : le temps d’antenne consacré au sport féminin est en effet passé de 7% en 2012 à entre 16% et 20% en 2016. Mais pas de là cependant à parler d’égalité.

Une infime minorité des licenciés en football sont des femmes : 160 000 joueuses seulement, sur un total de 2,2 millions de personnes. En athlétisme par contre, la tendance et plutôt équilibrée, 56% d’hommes pour 44% de femmes. Au niveau des médias, la presse commence à s’y intéresser également, sous l’impulsion de nos têtes d’affiche comme Nafi Thiam, mais aussi les Belgian Cheetahs avec Hanne Claes et Camille Laus. Sur notre site, nous n'oublions pas de parler de nos Bruxelloises - en pleine progression - comme Mathilde Deswaef, Camille Mus, Mariam Oularé, Claire Orcel et Léa Bayekula qu'on ne présente plus !

Bonne journée à toutes nos sportives !

 

IMAGE 2019 01 23 01

Le stade Roi Baudouin sous la neige. 

White-Star : "ATTENTION ! Les stades (Fallon et Sportcity) sont fermés et les pistes sont impraticables en raison des conditions climatiques. Nous vous tiendrons au courant dès que les installations seront de nouveau accessibles !" 

Excelsior : "En raison de la neige, la piste est inaccessible ce soir. L'entraînement est donc annulé." 

RIIAC : "Vu les conditions météos annoncées pour ce mardi (gèle et surtout neige = sol très dur et très glissant) l'entrainement est annulé, pour tous les athlètes. Nous aviserons mardi soir, mercredi ou jeudi pour les entraînements suivants de la semaine." 

Autant de message que les clubs sont obligés d’envoyer à leurs athlètes en raison de la neige et des conditions météorologiques qui rendent les différentes pistes impraticables.

Pourtant, les échéances des championnats approchent, pas question de lever le pied. Ce samedi se dérouleront les championnats LBFA à Gand. Nos bruxellois comme Mathilde Deswaef (Mondiaux U20), Camille Muls (Mondiaux U20) ou encore Jalika et Asamti Badji (Euro U23) sont obligés de maintenir leurs entrainements respectifs – même sous la neige. Des vêtements adéquats, un bonne paire de spikes et c’est parti, sous les encouragements de leurs coachs qui doivent eux aussi braver le froid.

Une piste indoor ne serait pas de refus en Région bruxelloise, cela faciliterait le quotidien de chacun. A bon entendeur. 

 

IMAGE 2019 01 21 03

Le podium LBFA U23. ©NL

Première manche de la CrossCup de l’année, qui faisait office de championnat LBFA. Hannut, la seule manche wallonne après la disparition de Dour du calendrier. Un rendez-vous hesbignon qui a dû modifier son parcours suite à la construction d’un hall indoor. Sur un parcours glissant mais ensoleillé, plusieurs athlètes bruxellois étaient alignés, dans des courses avec beaucoup (énormément) de participants. Contrairement à Bruxelles, le crosscountry se porte bien chez nos voisins.

En pleine période d’examens, Mathilde Deswaef en a profité pour faire une petite pause dans son blocus et venir prendre l’air à Hannut. Aligné sur le cross long en catégorie Espoir, l’athlète du White-Star a délivré une belle course, malgré la fatigue de ces dernières semaines. La spécialiste du 1500m se classe 16e du général, vice-championne LBFA en U23 et troisième LBFA en TC. Sa partenaire de club Mélanie Bovy ne termine pas loin derrière, 19e, et troisième LBFA U23.

Sur le cross court, sur les 113 participants, on retrouvait douze bruxellois dont trois dans le top 10 ! Kim Ruell aura été le plus rapide de la Région, se classant sixième du général et vice-champion LBFA, juste devant Pierre-Antoine Balhan, huitième et troisième LBFA, et Simon Petitjean, neuvième et quatrième LBFA. Soit trois athlètes de l’Excelsior. Pas loin derrière, à 30 secondes, on retrouve Benjamin Merveille/CSF, 26e du général et 14e LBFA. Arnaud Van Vracem/RESC se classe 32e, Maxime Valet/RCAS 42e, Jérôme Dehaye/WS 47e, Jawad Hsaine/WS 51e, Jean-Philippe Van der Auwermeulen/CSF 72e, Matthias Deprez/CSF 73e, Victor Chartrain/RCB 83e, Hamza Touil/WS 87e.

Sur le cross court chez les dames, 30 participantes et une belle huitième place de Delphine Gillet/RESC, cinquième LBFA. Laura Natalis/CSF se classe quant à elle 20e au général.

Dans les catégories jeunes, on n’oubliera pas de mentionner la belle troisième place d’Abigail Michalec chez les scolaires, deuxième LBFA. Son partenaire d’entrainement - Donald Lalmand – également affilié au White-Star – prend la 13e place chez les scolaires, quatrième LBFA. En juniors, Laura Appelmans/CSF se classe 20e du général alors que Martin D’Adesky/WS prend la 16e place du général, 6e LBFA. Eliot Mandel/CSF termine 32e juste devant Marco Garcia van Bijsterveld/WS. Malte Nielsen/CSF prend quant à lui la 38e place.

Sans oublier les masters, avec le titre de champion LBFA pour Dominique Noel/WS en M50, 20e du général. Abderrahim Guennoun/CSF termine 33e au classement général, Christian Capelle/RCB 43e, Marc Vanderlinden/RCB 74e, El Mooustafa Hassoute/CSF 84e, Luc Despontin/RCB 103e, Yvan Ody/RCB 110e et Georges Kin/RCB 112e. Chez les dames, Julie Deegan/WS se classe 15e et troisième LBFA W50 juste devant Catherine Bourgeat/CSF, quatrième LBFA dans cette même catégorie et 20e du général.

Athlètes bruxellois à Hannut :

  1. White Star : 11 athlètes ;
  2. CSF : 11 athlètes ;
  3. RCB : 6 athlètes ;
  4. RESC : 5 athlètes ;
  5. RCAS : 1 athlète.

Résultats complets

 

IMAGE 2019 01 22 01

Quand le sport se met au service de l'environnement.

Né en Suède, le plogging consiste à ramasser des déchets en courant. Son nom résulte d’une contraction et d’une combinaison des mots "jogging" et "plocka upp", qui signifie "ramasser" en suédois

Cannettes de soda, bouteilles en plastique ou en verre, mégots de cigarettes et autres déchets en tous genres, tel est le décor quotidien qui pollue les sorties de nombre de coureurs.

Ramasser des déchets - un geste simple.

A cette occasion, une fois par mois, le Brussels Athletics va organiser un rendez-vous dans un lieu spécifique de Bruxelles afin de parcourir une commune, sur une boucle de 5 ou 10 kilomètres afin de faire un geste pour la nature, tout en faisant son jogging. 

1. Lundi 18 mars : RDV à 18h00 au pied de l'Atomium;

2. Lundi 29 avril : RDV à 18h00 devant la Basilique de Koekelberg;

3. Jeudi 23 mai : RDV à 18h00 au Stade Fallon;

4. Lundi 17 juin : RDV à 18h00 devant la Maison communale d'Uccle - Place Jean Vander Elst;

5. Lundi 16 septembre : RDV à 12h00 devant le stade du Crossing Schaarbeek - Avenue du Suffrage Universel;

6. Jeudi 10 octobre : RDV à 18h00 devant la Bourse pour le dernier et le plus grand rassemblement, afin de nettoyer le pietonnier ! 

 

N'oubliez pas vos baskets, un sac et des gands pour ramasser les déchets !

 

 

IMAGE 2019 01 21 02

Deuxième passage de témoin. ©NL

A la suite des championnats LBFA cadets et scolaires, en toute fin de journée, pour joindre les seniors à la fête, des championnats de relais 4x200m sont organisés. Comme chaque année, l’Excelsior et son équipe homme arrive en tant que favorite. Cette année, tout ne s’est pas déroulé comme espéré.

Florian Tshitwenu – Sébastien Lins – Asamti Badji et Amine Kasmi pour terminer. Une équipe de l’Excelsior costaude, solide, qui a de quoi faire peur. Mais en relais, tout peut arriver, entre le témoin qui tombe ou le passage hors zone. Ce fut le cas ici. Lors du premier passage de témoin, Sébastien part comme une fusée, Florian n’a pas le temps de le rattraper. Passage hors-zone, mais le quatuor fini malgré tout la course dans un solide chrono de 1 :30’28, largement en tête. On apprend la disqualification de l’équipe quelques minutes plus tard. Cela a donc profité au CABW, qui remporte le championnat, mais aussi au White-Star, qui monte sur la troisième marche du podium, derrière le MOHA. L’équipe composée de Rayzy Musau – Tarich Jamli – Emile Vandenbroeck et Florian Farese boucle les quatre tours en 1 :34’12.

L’Excelsior alignait également une autre équipe TC homme, avec Peredjo Okeowo – Arthur Vandenhoeke – Florent Gets et Hugues Kabuya. Malheureusement, le deuxième relayeur se claque en pleine course. Au final, la meilleure équipe classée sera une équipe de jeunes, avec Sayat Yahni – Valentin Sibourg – Reda Doudouhi et William Bodika, en 1:40’13, terminant 10e de toutes les équipes.

Le White Star a également aligné une équipe jeune avec Timothee Cauwenbergh – Quentin Mingelgrun – Gilles Cimino et Valentin De Cuyper. Les quatre cadets bouclent les quatre tours dans un temps de 1 :50’20.

Côté féminin, l’Excelsior est également habitué des podiums. Mais le club de la capitale a connu des difficultés à aligner une équipe compétitive : examens, stages, cross. Finalement, Jalika Badji, capitaine de l’équipe, était accompagnée d’Alizée Poilvache, la jeune Lisa Sielinou et la coureuse de 800m Camille Muls, dévouée pour son club ! Le quatuor termine cinquième en 1 :44’82, à 55 centièmes du podium. Une deuxième équipe avec Medine Molamba Aloti – Alexia Mpinga Mulowayi – Roline Tshanga Diomi et Luna Viaene signe un temps de 1 :57’73.

Schaerbeek a également aligné une équipe cadette, avec Rizlaine Azmani Matar – Sarah Muller – Annelies Vanhoof et Elsa De Paz, bouclant la course en 2 :01’90.

Résultats complets

 

 

Aller au haut